Nos petites bébêtes du printemps

Ma fille m’a réclamé une activité manuelle pendant ces vacances de printemps. J’ai donc réfléchi à une activité qui collerait avec notre thème nature et printemps! et je me suis souvenue de cette activité très simple à réaliser, et avec peu de matériel.

Cette activité est tirée du livre : 365 activités pour l’année aux éditions Usborne

Pour fabriquer vos petits insectes, vous aurez besoin de :

  • fils chenilles ou bâtons ou cures-dents
  • feuilles de papiers colorés ou blanches
  • feutres
  • yeux mobiles (on peut faire sans aussi)
  • colle pistolet à colle chaude
  • paire de ciseaux
  • papier crayon
  • pince coupante
  • papier calque

Je lui ai décalqué les gabarits des insectes.

Puis, une fois découpés, elle a préféré les colorier et laisser sa créativité et son imagination parler. 

Une fois les gabarits terminés et coloriés, nous avons coupé les fils chenille à l’aide d’une pince coupante, pour faire les pattes. Nous les avons ensuite collé ainsi que les yeux mobiles.

Donc nous avons un mille patte bleu et rose, une coccinelle rouge , rose et jaune, un cafard vert et une araignée bleue et jaune. J’adore quand elle laisse libre court à son imagination.

A vos petites bébêtes!

Amusez-vous bien!

Delphine jardinière de l’imaginaire

 

#creativité #activitémanuelle #occuperlesenfantspendantlesvacances #printemps #insectesfilchenille #petitesbébêtes #365activitéspourlannée #edtionsusborne

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeune femme de 34 ans, je travaille depuis plus de 10 ans auprès d'enfants de 0 à 12 ans. Je suis aussi maman de deux enfants. Le mot qui me décrit le mieux est "créative". Je peux vous bricoler un bidule aussi farfelu qu'utile avec trois fois rien, une madame macgyver du bricolage. J' adore inventer, créer, fabriquer, raconter des histoires aux enfants pour semer des petites graines magiques dans leurs esprits, mais aussi dans le but de les aider à traverser certaines périodes de leur développement, notamment pour leur apprendre à gérer leurs émotions. Je m'amuse à m’appeler moi-même "la jardinière de l'imaginaire". J'écris aussi des poèmes, adore être dans la nature et surtout l'observer. La nature est pour moi, autant que les enfants le sont, une grande source d'inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *