Les 6 raisons pour lesquelles nous ne faisons pas croire au Mythe du Père Noël à nos enfants!

Ce Week-end, nous avons décoré la maison, installé notre sapin et notre village de Noël sous les doux flocons de neige! Ce fut un moment vraiment magique et féerique pour nous (un peu cliché comme dans les films) ! J’ai commencé à réfléchir à ce bon vieux mythe du père noël et j’ai donc eu envi de vous expliquer pourquoi nous ne faisons pas croire au mythe du père noël à nos enfants!

Avant de débuter cet article, je tiens à préciser que nous parlons de nos choix et de notre vision des choses mais bien sûr, chacun est libre de fêter noël comme il le souhaite. Chaque famille à ses propres traditions et ses propres histoires. Je ne dis pas que notre choix est le meilleur, juste qu’il est le meilleur pour nous. Ce billet est là pour expliquer et partager notre vision, notre point de vue sur cette magnifique fête de Noel. J’espère donc que les échanges et les discussions qui découleront de cet article se feront dans la bienveillance !

C’est parti…

Le père noël est un personnage fort sympathique, on le reconnait à son beau costume rouge et blanc, à sa hotte pleine de cadeaux, à sa belle barbe blanche et bouclée, mais aussi à ses rennes et son traineau magique et à son rire si particulier.
Une bien jolie histoire que j’affectionne énormément. Mais une histoire que nous refusons de faire croire à nos enfants. Elle reste pour nous une histoire, une légende au même titre que la fée clochette ou la Reine des Neiges.
Sous prétexte que nous habitons à la montagne, doit-on leur faire croire, que la reine des neiges habite tout en haut du Mont Blanc ? Non, alors il en est de même pour l’histoire de Père Noel.

Voici les 6 raisons pour lesquelles, nous avons fait ce choix :

1. Le mensonge
Tout d’abord, nous estimons qu’il y a d’autres moyens de faire rêver un enfant que par le biais du mensonge. Trahir sa confiance pourrait abimer notre lien de confiance et peut être un jour abimer notre relation.
Beaucoup d’enfants vivent très mal la découverte de la vérité sur la non existence du Père Noël. Mon père et mon conjoint ont été très affecté d’apprendre cette vérité. Ils en parlent encore aujourd’hui. Ils se sont sentis comme trahi et je suis convaincue qu’un enfant ne peut pas rester indifférent à cela.
De plus, notre fille est très curieuse, elle nous pose beaucoup de questions, on essaye toujours de lui répondre simplement et honnêtement. On lui dit toujours la vérité, on ne lui cache rien. En lui mentant sur le sujet du Père Noël, nous aurions peur de briser ces élans de curiosités naturels. Elle cherche à comprendre comment fonctionne son environnement, le monde qui l’entoure en posant beaucoup de questions.
Ce mensonge collectif me dérange au plus haut plus point. Les adultes passent un temps fou à utiliser et à rivaliser d’idées et de subterfuges aussi surprenants les uns que les autres pour éviter que les enfants ne découvrent la vérité. C’est à mon sens beaucoup de temps perdu pour rien. Surtout que l’on passe notre temps à répéter à nos enfants à ne pas mentir.

2. Réel/Irréel
La différence entre le réel et l’irréel, l’imaginaire et la réalité est déjà difficile pour nos petits, difficile à comprendre, alors rajouter un mensonge qui est une obligation sociale, devient encore plus ambiguë et confus.

3. Concrètement comment ça se passe ?
On leur explique que le Père Noël dans les centres commerciaux est un adulte déguisé, que ce sont les parents qui achètent les cadeaux pour faire plaisir. Les cadeaux sont rangés dans le placard dans un sac prévu pour. Nous leur expliquons que c’est un secret à garder. Que l’on est tous le père noël de quelqu’un. On leur explique aussi, que les autres ont le droit de penser ce qu’ils veulent, comme ils le veulent, et de croire au père noël. On ne leur impose pas non plus de ne pas y croire. Si ils en ont envie, ils le peuvent. On ne présente juste pas le père noël comme faisant partie de notre réalité.
Finalement, notre attitude vis-à-vis du père noël est totalement détachée et on le présente comme une belle histoire qui nourrit notre imaginaire, nos rêves.

Alors, est ce que la magie de Noël est toujours présente chez nous ?

Tout à fait, les lumières, le sapin, le village de Noël, les biscuits de Noël, le calendrier de l’Avent, le chocolat, les dessins animés de Noël, les histoires, les lectures, les contes pour rêver sont bien présents et cela suffit clairement à émerveiller leurs yeux, et à les remplir de magie !

4.  Apprendre à donner et à recevoir

Nous souhaitons partager avec nos enfants, nos valeurs, la valeur des choses. Nous souhaitons leur communiquer le sens du partage, que le plus important ne se situe pas dans le matériel, mais dans le plaisir d’offrir et de recevoir. En fabriquant des surprises à ceux à qui on a envie de faire plaisir. C’est pour cela que cette année, je ne lui ai pas fabriqué de calendrier de l’Avent. Nous avons fait du tri dans leurs jouets, et ils ont accepté de se séparer de certains jouets pour les offrir à une association.

En leur faisant croire que les cadeaux tombent du ciel, on contribue à ce qu’ils deviennent des « enfants gâtés » qui réclament toujours plus de cadeaux, qui ne sont satisfaits de rien puisqu’ils n’en ont véritablement pas besoin. En leur faisant croire que les cadeaux tombent du ciel, ils ne se rendent pas compte de la valeur des choses, ils manquent de reconnaissance envers ceux qui offrent.

Nous préférons que nos enfants sachent que leur tante leur a offert telle ou telle chose parce qu’elle sait que cela leur plaira. Que leurs grands parents ont décidé de leur faire ce cadeau car ils en avaient envi. Que ces cadeaux viennent du cœur, choisis avec amour et qu’au-delà de l’aspect matériel, c’est l’amour qui prime et l’esprit de Noël pour nous c’est ça.

N’est ce pas mieux pour eux de savoir qu’un parent proche a pensé à eux plutôt qu’un vieil homme barbu intimidant ? Pourquoi priver nos enfants de tous ces beaux moments de partage, d’attention et d’amour ?

C’est une belle opportunité d’inculquer des valeurs humanistes en se préoccupant moins des choses matérielles !

5. Il y a un autre point assez délicat à aborder : comment expliquer que certains enfants ont plus de cadeaux que d’autres ?
Le mythe du père noël dit que les enfants sages auront des cadeaux et que ceux qui ne l’ont pas été n’en auront pas. Donc, quand un enfant se rend compte qu’il n’a eu que très peu de présents (parce que sa famille a peu de moyens) pendant que ces amis croulent sous les cadeaux, que peut-il penser de lui ? Que c’est de sa faute ? Qu’il a déçu ? qu’il n’a pas été à la hauteur ?qu’il vaut moins que les autres ?
Franchement, quand on y réfléchit, c’est vraiment moche !

6. Le chantage
Nous ne voulons pas que nos enfants soient victime du fameux « chantage de noël ». Cette phrase me hérisse les poils : « si tu n’es pas sage, le père noël ne passera pas ». On n’est clairement pas dans la bienveillance.
Je trouve que c’est immoral d’utiliser leur crédulité pour les soumettre à nos désirs, à l’aide du chantage. Heureusement que tous le monde n’a pas recours à cette méthode.
Le mythe du père noël réussi à lui tout seul à rassembler tout ce que nous condamnons, ce que nous détestons en matière d’éducation : mensonge, chantage, système punition/récompense, compliment de l’enfant sage comme une image.
Nous ne pouvons pas aller à l’encontre de nos convictions juste pour se conformer à ce que la société attend de nous. De toute façon, étant plutôt anti conformiste, c’est IMPOSSIBLE pour moi de le faire.
Cependant, je peux comprendre que pour certains cela évoque de beaux souvenirs d’enfance, et je suis convaincue que les fêtes de Noël peuvent se passer dans la tolérance, la bienveillance et le respect de chacun.

Je vous souhaite à tous de de passer de belles fêtes de fin d’année, je vous souhaite un JOYEUX NOEL, de merveilleux moments en famille, entre amis. Et que vous ressortirez riche de partage et d’amour. Parce que l’esprit de Noel pour moi, c’est ça, amour et paix !

A bientôt

Delphine Jardinière de l’imaginaire

#fêtedenoel #noel  #reveillon #partage #momentenfamille #espritdenoel #mytheduperenoel #mensonge #apprendreàdonner #apprendreàrecevoir #donneretrecevoir #fêtedefindannée #amour #paix #bienveillance #respect #tolerance

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeune femme de 34 ans, je travaille depuis plus de 10 ans auprès d'enfants de 0 à 12 ans. Je suis aussi maman de deux enfants. Le mot qui me décrit le mieux est "créative". Je peux vous bricoler un bidule aussi farfelu qu'utile avec trois fois rien, une madame macgyver du bricolage. J' adore inventer, créer, fabriquer, raconter des histoires aux enfants pour semer des petites graines magiques dans leurs esprits, mais aussi dans le but de les aider à traverser certaines périodes de leur développement, notamment pour leur apprendre à gérer leurs émotions. Je m'amuse à m’appeler moi-même "la jardinière de l'imaginaire". J'écris aussi des poèmes, adore être dans la nature et surtout l'observer. La nature est pour moi, autant que les enfants le sont, une grande source d'inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *