Interview de Sophie Degois-Mereau auteure et illustratrice

J’avais envie de créer une rubrique un peu différentes des autres sur mon blog! Mais toujours dans l’idée de partager avec vous nos livres et nos lectures. J’ai donc choisi de partager avec vous mes rencontres avec différents auteur-es qui tout comme moi, passe par l’auto-édition. Je suis ravie que plusieurs aient déjà accepté et que les interviews arriveront prochainement. Je vais donc créer un petit rendez-vous mensuel, pour vous parler de ces personnes qui comme moi, réalisent leur rêve! Je souhaite à travers ces interviews, vous faire connaitre leurs univers, leurs livres, que nous affectionnons à la maison. 

Pour cette toute première interview, je vous présente Sophie Degois-Mereau, auteure et illustratrice. Elle vient d’auto-éditer son premier livre jeunesse. Je vous laisse la découvrir!


 

Bonjour Sophie!

* Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Responsable communication & web-marketing, cavalière, mère & épouse, dessinatrice, auteure… je suis une femme de 36 ans polyvalente au caractère bien trempée.

* Qu’est-ce qui vous a amené à tenir un blog?                                                    J’avais envie de partager mes dessins et de me frotter à l’avis des gens.

* Qu’en attendez-vous aujourd’hui?
Qu’il me serve de tremplin pour partager avec encore plus de monde mes dessins, qu’il me permette de nouvelles rencontres. Et peut-être qu’avec je pourrais aussi me créer de nouvelles opportunités professionnelles.

* Quelle est la plus belle surprise liée à ce blog ?
Je trouve toujours surprenant qu’il y ait des gens qui ne me connaissent pas et trouvent que ce que je fais est formidable.

* Et la moins agréable ?
Avoir un blog demande beaucoup de temps et de travail pour avoir un réel retour. Il y a des jours où regarder ses stats c’est avoir un petit coup de déprime.

* Vous venez d’auto-éditer votre premier livre jeunesse ? comment vous sentez-vous ?
Et oui je me suis enfin lancée ! Ce fut un gros travail, du coup une grosse fierté lors de la publication. Ce livre est finalement le résultat de plusieurs années de réflexion : des photos, des dessins, des envies d’écriture et tout d’un coup le déclic et tout s’assemble.
Maintenant je mène deux actions de front : bien faire la promo du tome 1 et finaliser le tome 2.

* J’ai pu y voir de magnifiques aquarelles, pouvez-vous nous en dire plus sur votre passion du dessin ?
J’ai toujours dessiné, comme tous les enfants sauf que je n’ai jamais arrêté ! Mon grand-père m’a appris les bases de la peinture. J’ai continué en prépa Arts Appliqués, puis en BTS Design Produits sans grande passion. J’aime dessiner mais pas qu’on me dise quoi ! J’ai toujours peint en parallèle du travail. Et puis avec l’arrivée de Jessy je me suis remise encore plus dedans!

* Pourquoi vous êtes-vous tournée vers l’autoédition ?
A la base ce livre était surtout pour moi et ma fille, je ne me voyais pas frapper chez les éditeurs. J’ai constaté que beaucoup utilisaient cette méthode et sur des bons conseils, j’ai fait de même. Ainsi, je gère la création mais pas la distribution et avec un emploi à plein temps ce n’est pas plus mal.

* Quels avantages y voyez-vous ? Quelles sont les limites selon vous ?
Comme je le disais l’avantage c’est de ne s’occuper « que » de la création. En utilisant la plateforme Amazon, je bénéficie aussi de sa reconnaissance sur internet. Je n’ai pas non plus à gérer tout le côté matériel : impression, expédition et règlement. Cependant il faut vraiment, pour que ça marche, bosser sa communication sérieusement et soi-même. C’est un avantage comme un inconvénient ! On est libre de gérer cela comme on le souhaite mais il faut le faire correctement pour que ça marche. La plateforme offre des formules d’aide à la promo mais je ne souhaite pas investir autre chose que du temps pour le moment !

* Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Les Aventures de Oz est pour l’instant en 5 tomes, je suis donc sur le 2 en ce moment même. J’ai aussi dans l’idée de faire un petit imagier de familles d’animaux. Et ensuite, je m’attèlerais à un plus gros ouvrage. Je souhaite mettre en image les récits de l’enfance de mon grand-père dans la région de Troyes. Il s’agira de faire un gros travail d’archive sur les villages et d’en trouver des images d’époques.

* Pour finir, un dernier mot, un dessin, une photo, ce que vous voulez partager ?
Faites toujours de votre mieux! Et si vous ne vous battez pas pour vos rêves personne ne le fera pour vous.

Merci Sophie pour ton partage!

Interview écrite de Sophie Degois-Mereau par Delphine HUTIER la Jardinière de l’imaginaire


Les aventures de Oz: Oz et sa famille!

Couverture :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous aimons beaucoup son livre. Il est idéal pour les enfants à partir de 2 ans en plein apprentissage du langage! Mon fils adore dire les noms des animaux! Il est très expressif lorsqu’il voit les poules, les chats, le cheval et il s’amuse à les imiter! A chaque fois on éclate de rires! Ma fille qui a 5 ans l’a beaucoup apprécié également ainsi que les dessins! Elle s’est amusée à mémoriser les noms de tous les animaux en ayant une préférence pour les jolies poulettes! 

Voici quelques unes de ses si jolies aquarelles :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour continuer de découvrir Sophie et son univers,

Allez faire un tour sur son blog et sur sa page Facebook

Vous pouvez trouver son livre sur Amazon via le lien ci-dessous :

Delphine Jardinière de l’imaginaire


#autoedition #auteurejeunesse #illustratrice #auteureautoéditée #livrejeunesse

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeune femme de 34 ans, je travaille depuis plus de 10 ans auprès d'enfants de 0 à 12 ans. Je suis aussi maman de deux enfants. Le mot qui me décrit le mieux est "créative". Je peux vous bricoler un bidule aussi farfelu qu'utile avec trois fois rien, une madame macgyver du bricolage. J' adore inventer, créer, fabriquer, raconter des histoires aux enfants pour semer des petites graines magiques dans leurs esprits, mais aussi dans le but de les aider à traverser certaines périodes de leur développement, notamment pour leur apprendre à gérer leurs émotions. Je m'amuse à m’appeler moi-même "la jardinière de l'imaginaire". J'écris aussi des poèmes, adore être dans la nature et surtout l'observer. La nature est pour moi, autant que les enfants le sont, une grande source d'inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *