Humeur du Jour Bonjour

Humeur du Jour Bonjour

C’est très rare que je pousse un « coup de gueule » et surtout que je le partage sur le blog. J’essaie toujours de voir le meilleur en chacun mais je n’ai pas non plus envie de passer pour la fille parfaite sur les réseaux sociaux avec une vie parfaite ! Ma vie est normale comme tout le monde avec des hauts et des bas, avec des polarités positives et négatives. Et cette semaine et notamment hier on était dans une polarité négative, hier fut un mauvais jour ! Il m’est arrivé une aventure vraiment désagréable. J’ai juste besoin de décharger ma colère, car si je transmet aux enfants (par les ateliers d’éducation émotionnelle que je propose dans la classe maternelle de ma fille), que l’on peut exprimer ses émotions, pour ma part, j’ai quelques difficultés à le faire à l’oral et cela reste d’autant plus simple à l’écrit.

Hier, ma bulle a éclaté.. Mon cocon dans lequel je me réfugie, mon univers (qui s’apparente surement à celui des bisounours), a éclaté..

Hier, un accident tout bête est arrivé à la maison.

Mon petit bonhomme s’amusait, il faisait le foufou, et il a glissé. Mais hélas en glissant sur le carrelage, il s’est aussi cassé les bouts des deux dents de devant sur ce même carrelage et s’est abimé la lèvre inférieure, donc il y a eu beaucoup de sang.

N’étant pas présente à ce moment-là, en rentrant rapidement, et voyant que son papa était encore sous le choc, j’ai décidé de l’emmener aux urgences pour que mon petit bonhomme soit ausculté.

Et là commença cette aventure, cette désagréable aventure.

Après avoir patienté 1h dans la file pour se présenter aux urgences, parce qu’ avant moi, un homme est venu,( ils ont mis 40mn à lui expliquer qu’il ne pourrait passer ni scanners, ni examens (l’avantage ou pas de savoir lire sur les lèvres)) et qu’il devait consulter son médecin traitant, puis encore avant moi, une jeune maman, complètement paumée avec son fils de quelques mois de plus que le mien, qui vient elle aussi se présenter car son fils est constipé mais comme par magie il a réussi a faire sur place, alors à elle aussi, on lui a dit d’aller consulter son médecin traitant lundi.

Donc après avoir attendu 1h dans le hall d’entrée, le gars des urgences a fini par me dire sous les ordres de sa supérieure que comme il y avait 2h30 d’attente pour les urgences, il valait mieux que je consulte le médecin de garde en face au bout du couloir pour les dents cassées de mon fils.

Je change finalement de salle d’attente, et après avoir attendu 1h30 supplémentaire, ce fut ENFIN notre tour. Et là, horreur, malheur. Le médecin de garde était une femme, une femme imbuvable! Je lui explique gentiment la situation en lui expliquant que j’étais d’abord allée me présenter aux urgences et qu’ils m’ont envoyé ici. Bref, suite à cela, elle me répond qu’elle ne sait pas quoi faire avec des dents cassées ! Ok, je laisse couler, elle me pose des questions sur le pourquoi du comment, puis un peu agacée, fatiguée et malgré tout secouée, je finis par lui dire mon inquiétude, car nous n’avons pas retrouvé ces petits bouts de dents et qu’il avait surement dû les avaler. Ben oui c’est bête, mais j’avais juste besoin d’être rassurée à ce moment précis ! Et la sur un ton sarcastique, elle me répond qu’il faudra que je surveille son caca, et que cela ne lui perforerait pas l’estomac! Sa réponse fut tellement dédaigneuse et son ton tellement déplacé que mes yeux sont littéralement sortis de leurs orbites, et mon visage s’est décomposé ! Et ça elle l’a remarqué puisqu’elle s’est vite radoucie par la suite mais c’était trop tard. Elle a fini par nous expédier en 7mn chrono en m’affublant d’excuses du genre, « je suis désolée, en ce moment c’est le grand boum ici », comme si je n’étais pas au courant j’ai patienté 2h30 dans ce grand boum, (et encore aujourd’hui c’était pas trop long comparé à la dernière fois ou on a dû patienter bien plus avec mon fils qui avait presque 40 de fièvre pour une otite !) Il a fallu que je lui demande un peu de doliprane pour soulager la douleur de mon fils sinon je n’aurais rien eu mise à part le conseil d’aller consulter un dentiste, et ça je m’en serais légèrement doutée !

Alors, je m’interroge ! Mais dans quel monde vit-on ? Quand on fait ce genre de métier, ne peut-il plus y avoir de compassion, d’empathie ? Je m’attendais à tout sauf à être reçue de la sorte, et même si je ne suis surement pas la cause de son aigreur et de son désagréable comportement ! Ne ferait-elle pas mieux de changer de métier ? Ou d’arrêter les gardes ? Parce qu’elle a su les encaisser les 56€50 a la fin de la consultation ! Et pourquoi ne mettre qu’un seul médecin de garde, alors qu’à deux ils désengorgeraient plus vite les salles d’attentes et les urgences à défaut d’avoir assez de personnel aux urgences ! Non, rien n’est fait ni pour améliorer la qualité de suivi de la santé des patients, ni pour ceux qui y travaillent et franchement cela fait peine à voir ! Pour être vite pris en charge, il faut réellement aller très mal ! (genre se faire déposer en hélico après une belle chute en ski, le monsieur hurlait tellement qu’ils l’ont vite pris en charge et emmené ailleurs pour une éventuelle opération).

Heureusement, qu’une solidarité s’est installée au sein de la salle d’attente, ou l’on a pu échanger avec d’autres parents inquiets. On a partagé des histoires, des tranches de vies, et certains m’ont raconté aussi que leurs enfants s’étaient cassés les dents petits et ce qu’ils avaient mis en place pour le suivi. Et ça c’était chouette.

Mon fils va bien, il a été secoué, et demain je prend un rendez-vous chez le dentiste en espérant passer en urgence ! Il a quand même mal mais je sais que cela va aller car on est des warriors dans la famille et mon petit bonhomme c’est un warrior !

Pour finir, au moment de sortir par les portes automatiques des urgences, j’ai croisé deux gendarmes, ils amenaient une personne, je n’ai pas vu son visage mais elle était menottée et j’ai vu ce qu’elle portait …

Un gilet jaune.. alors coïncidence ou pas, aux vus des évènements actuels..

Moi, Delphine la Jardinière de l’imaginaire, je me demande si vraiment cela est utile de faire ce que je fais, je doute, je me dis à quoi bon, à quoi ça sert de semer des graines d’amour, de bienveillance, de joie, dans un monde déjà si abimé !

Alors, moi, Delphine la jardinière de l’imaginaire, je vais souffler un peu..

Je vais souffler pour refaire ma bulle, et continuer à partager et à semer des graines parce que même si elles ne poussent pas maintenant, elles pousseront un jour, et ça j’en suis sure. (et puis la journée ne fut pas si moche que cela, j’ai pu rencontrer deux belles personnes avec lesquelles j’ai sympathisé, ça aussi c’est chouette)

Peut-être est-ce une utopie mais je ne peux changer qui je suis, une éternelle idéaliste !

Si on veut vivre dans un monde meilleur, c’est à nous de le faire évoluer !

Le futur nous appartient !

A bientôt, dans ma bulle

Delphine jardinière de l’imaginaire

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeune femme de 34 ans, je travaille depuis plus de 10 ans auprès d'enfants de 0 à 12 ans. Je suis aussi maman de deux enfants. Le mot qui me décrit le mieux est "créative". Je peux vous bricoler un bidule aussi farfelu qu'utile avec trois fois rien, une madame macgyver du bricolage. J' adore inventer, créer, fabriquer, raconter des histoires aux enfants pour semer des petites graines magiques dans leurs esprits, mais aussi dans le but de les aider à traverser certaines périodes de leur développement, notamment pour leur apprendre à gérer leurs émotions. Je m'amuse à m’appeler moi-même "la jardinière de l'imaginaire". J'écris aussi des poèmes, adore être dans la nature et surtout l'observer. La nature est pour moi, autant que les enfants le sont, une grande source d'inspiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *