Fantômes d’Halloween!!

Hello,

Pour ce premier jour de vacances de Toussaint, je vous partage notre activité de ce matin! Nous avons fabriqué des petits fantômes qui ne font même pas peur!!! Bouuuh! Bouuuuh!

Des petits fantômes, facile, rapide à faire pour les petites mains et pour les petits budgets ou pour ceux qui n’ont pas d’idées! 

Matériel utilisés :

  • carré de tissu blanc ou transparent de récup
  • ouate
  • laine blanche
  • aiguille
  • fil nylon
  • marqueur

(j’avais gardé des vieux rideaux blancs, mais si vous n’avez pas de tissus à la maison, cette activité fonctionne aussi avec un carré de mouchoir blanc en papier, de la ficelle pour remplacer la laine et le fil nylon! Pour remplacer la ouate, vous pouvez utiliser une boule de coton.)

 

ETAPE 1 :

Mettre la boule de coton au centre du carré de tissu!

ETAPE 2 :

Entourer la boule de coton avec le tissu pour faire la tête du fantôme. Pendant que ma fille tenait la tête du fantôme, j’ai passé la laine pour nouer le tissu et faire le cou.

ETAPE 3 :

Le fantôme est presque fini! Il suffit de lui dessiner des yeux et une bouche aux marqueurs (ma fille a utilisé des feutres Posca, car elle voulait faire des fantômes avec des yeux verts, rouges ou jaunes..)

ETAPE 4 :

 Passer l’aiguille avec le fil nylon dans le tissu, sur la tête du fantôme, puis faites une boucle et un nœud, pour pouvoir l’accrocher!

Et ca y est c’est fini! rapide et facile! Je vous l’avais dis!

Voici nos petits fantômes, ils sont accrochés au dessus de notre table des saisons!

 

Delphine Jardinière de l’imaginaire

 

#activitéhalloween #fantôme #vacancestoussaint

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Jeune femme de 34 ans, je travaille depuis plus de 10 ans auprès d'enfants de 0 à 12 ans. Je suis aussi maman de deux enfants. Le mot qui me décrit le mieux est "créative". Je peux vous bricoler un bidule aussi farfelu qu'utile avec trois fois rien, une madame macgyver du bricolage. J' adore inventer, créer, fabriquer, raconter des histoires aux enfants pour semer des petites graines magiques dans leurs esprits, mais aussi dans le but de les aider à traverser certaines périodes de leur développement, notamment pour leur apprendre à gérer leurs émotions. Je m'amuse à m’appeler moi-même "la jardinière de l'imaginaire". J'écris aussi des poèmes, adore être dans la nature et surtout l'observer. La nature est pour moi, autant que les enfants le sont, une grande source d'inspiration.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *